Carreaux de pavement

    A l’occasion de plusieurs expositions dans des Musées qui recèlent de telles collections, Armand Scholtès a créé des séries de dessins et peintures sur papier réinterprétant les « carreaux de pavement » du Moyen-âge et de la Renaissance. Objets peu spectaculaires, abîmés, usés ou brisés, ces pièces sont souvent reléguées dans le secret des réserves où elles ne sont visitées que par quelques rares spécialistes. Pourtant, ces carreaux sont de précieux témoignages du décor dans lequel évoluèrent plusieurs générations de nos ancêtres. 

1998Daaam3.jpg
1998_Daaam5.jpg

Ils sont indissociables de l’architecture du Moyen-âge et de la Renaissance. Ils accompagnaient les peintures et les vitraux multicolores des églises. Ils mettaient en valeur les riches tapisseries tendues aux murs des châteaux. Ils formaient le pendant des céramiques peintes disposées sur le dressoir de la grande salle des maisons bourgeoises. Ces carreaux de pavement méritaient une meilleure considération. C’est ce qu’Armand Scholtès a réalisé au travers d’une série d’une cinquantaine de peintures sur papier, par laquelle il revisite les couleurs et motifs que lui ont suggéré fragments et croquis d’archéologues.