Atelier à Nice

2012 

Il me dit voir le monde, l’apercevoir, le regarder, l’écouter puis, rentré chez lui, à sa table, à son non-atelier de micro studio, sous l'impérieux programme du tableau qui dit tout, ainsi qu'un sacrifice sanglant auquel il aurait consenti - lui qui est si doux - pour savoir/apprendre/connaître le monde. Alors seulement, il peint ou dessine dans la remembrance de ce qui lui a été donné de voir et qui continue de trémuler et scintiller en lui derrière ses paupières closes - et alors, en cet instant, il est heureux, en plénitude, fier de ce qu'il a ramené fier d'avoir été élu pour le faire. Il peint l’intérieur de ses paupières closes.

Charlie Galibert (extrait du Codex Scholtensis)

© 2020 par Galerie Scholtès 

18 rue Pastorelli, 06000 Nice

Mail : joel@vupasvu.com

  • Facebook Clean