Musée Barrois de Bar-le-Duc

2012 

Armand Scholtès est résolument du côté de l’Être (la nature et sa perception esthétique – par tous les sens), de l'essence de la réalité, quand « ça » hésite avant de prendre forme et fond, entre l’ordre et le désordre, un peu comme dans la morphogenèse de René Tom, entre couleur et couleur, hasard et mathématiques, entre un contour minimaliste et la saturation, entre mouvement et arrêt, captation du vent dans les herbes et grand temps immobile des montagnes.

L’artiste nous fait partager l’envers du monde évoqué par Camus, cet autre côté – die andere Zeite -, une promenade intérieure, une promenade dans le regard et dans un homme, un partage, une rencontre, alors que son œuvre même ne semble pas se soucier des hommes, ces grands absents de son œuvre – Breton parlait en son temps des grands transparents.

 

Charlie Galibert (Extrait de « l’ange de l’ontologie vegétale »)

© 2020 par Galerie Scholtès 

18 rue Pastorelli, 06000 Nice

Mail : joel@vupasvu.com

  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook Clean