MAMAC de Nice

1994   

Ainsi, parallèlement à son travail de peintre, Armand Scholtès s'interroge sur le devenir de l'être humain et sur le fonctionnement du monde à travers tout ce qui l'environne et qui représente ses espoirs. Du ramassage de ces divers éléments il ressort une oeuvre insolite d'objets assemblés. Elle est réalisée avec des bouts de bois, des ficelles, des pierres, des fragments de tissus, des galets, des liens, du papier plié ou déchiré, des fossiles, des cartons et des objets détournés. Au fil des saisons et au gré des intempéries, tous les résidus laissés-pour-compte prennent doucement leur patine, qui en fait leur richesse, et attire l'oeil de l'artiste. Ils deviennent, par leur simplicité et leur côté frustre, des objets du passé et, en même temps du présent, qui permettent de faire rêver à une civilisation indéfinie.

 

Pierre Chaigneau, Conservateur du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice

 (Extrait du catalogue de l’exposition Armand Scholtès)

© 2020 par Galerie Scholtès 

18 rue Pastorelli, 06000 Nice

Mail : joel@vupasvu.com

  • Facebook Clean